Les Nouvelles Technologies de la NASA !!


technologie spatiale

La NASA se prépare avec de nouvelles technologies pour les futures bases spatiales

La NASA a sélectionné quatre projets spatiaux avancés du Jet Propulsion Laboratory qui recevront les subventions nécessaires pour achever la recherche et le développement de ces projets. Cette initiative fait partie du programme NIAC (Innovative Advanced Concepts) de la NASA.

La NASA a sélectionné quatre projets spatiaux avancés du Jet Propulsion Laboratory qui recevront des subventions pour achever la recherche et le développement de ces projets. Cette initiative fait partie du programme NIAC (Innovative Advanced Concepts) de la NASA. Grâce au NIAC, plus d’une douzaine de chercheurs de l’agence, de l’industrie et du monde universitaire recevront des subventions de la NASA pour étudier la faisabilité de leurs concepts.

Les projets futurs portent sur la vie humaine dans l’espace

La recherche de technologies spatiales futuristes sélectionnée pour les subventions finales concerne principalement des projets qui pourraient faciliter la vie des humains dans l’espace. Peut-être dans des bases fixes fonctionnelles et bien équipées sur Mars ou la Lune.

technologie spatiale

Les idées gagnantes comprennent un système de piste de lévitation pour une future base lunaire, un système d’alimentation en énergie pour la Lune et une méthode pour créer un sol à partir de matériaux d’astéroïdes. Il s’agit de technologies qui, à l’avenir, pourraient permettre à des humains de s’installer sur la Lune pour y mener des recherches, ou qui pourraient ouvrir la voie à de nouvelles missions.

Cependant, toutes les études NIAC sont des efforts de développement technologique dans leurs premières phases. Il s’agit essentiellement de simples idées et elles ne sont pas considérées comme des missions de la NASA. Et certains de ces projets et idées ne deviendront peut-être jamais des missions de la NASA.

technologie spatiale

Comme l’a déclaré Jenn Gustetic, directrice des innovations et des partenariats précoces au sein du Space Technology Mission Directorate (STMD) de la NASA, les personnes sélectionnées par le NIAC « sont connues pour rêver grand, proposer des technologies qui peuvent sembler à la limite de la science-fiction et qui sont différentes des recherches financées par les programmes d’autres agences. Nous ne nous attendons pas à ce qu’elles se concrétisent toutes, mais nous reconnaissons que le fait de fournir de petits montants pour la recherche initiale pourrait grandement profiter à la NASA à long terme. »

Les phases du projet NIAC de la NASA

Lors de la première phase de sélection des NIAC pour 2021, 16 propositions ont été retenues pour des projets, inventions et applications fascinants et innovants. Toutes les propositions sélectionnées lors de la phase I recevront une subvention de la NASA d’un montant maximal de 125 000 dollars.

Si les études de faisabilité initiales de 9 mois sont concluantes, les projets pourront passer à la phase II. Les chercheurs de la phase II du NIAC reçoivent des subventions pouvant aller jusqu’à 500 000 dollars pour poursuivre le développement de leurs concepts pendant une période pouvant aller jusqu’à deux ans.

technologie spatiale

La phase III, quant à elle, vise à transférer stratégiquement les concepts NIAC ayant le plus grand impact potentiel à la NASA, ou à d’autres agences gouvernementales ou partenaires commerciaux. Les chercheurs de la phase III reçoivent un véritable contrat d’un montant maximal de 2 millions de dollars pour développer leur concept de mission sur deux ans.

Les quatre projets finalistes pour la NASA

Parmi les projets sélectionnés par le NIAC figure la conception d’une infrastructure permettant de transporter des marchandises de manière autonome sur la Lune à l’aide de robots magnétiques qui léviteraient sur une piste flexible, conçue par un ingénieur en robotique du Jet Propulsion Laboratory. Les rails se dérouleraient sur la surface lunaire, épargnant aux futurs astronautes occupant la base lunaire une grande partie du travail de construction de routes et de rails.

Le même ingénieur du JPL effectuera également des recherches parallèles pour une autre étude sélectionnée par le NIAC à ce stade. Il s’agit de micro-robots ingénieux pour explorer les profondeurs océaniques et leurs mondes perdus, dont nous ne savons que trop peu de choses.

Un autre projet, conçu par un chercheur du centre de recherche de la NASA à Langley, concerne un moyen de produire et de distribuer de l’énergie sur la Lune. Le système, appelé « light bender », capturerait, concentrerait et focaliserait la lumière du soleil à l’aide d’optiques de télescope. Un peu comme nous le faisions quand nous étions enfants avec une loupe sur une feuille de papier, mais en beaucoup plus grand !

technologie spatiale

La Trans Astronautica Corporation a eu l’idée d’une méthode conceptuelle pour créer un sol pouvant être cultivé dans l’espace, en utilisant des astéroïdes et des champignons riches en carbone. Selon ce projet, les champignons décomposeraient le matériau et le transformeraient en sol pour faire pousser de la nourriture et soutenir d’éventuels habitats humains dans l’espace.

Tandis que de l’Université Carnegie Mellon vient le projet d’un professeur assistant qui propose une structure légère et déployable pour la création facile de structures d’un kilomètre d’envergure dans l’espace. Cette structure pourrait être l’épine dorsale d’un grand vaisseau spatial rotatif capable de produire une gravité artificielle.

technologie spatiale

Les Opportunités pour l’avenir de la science dans l’espace

Jason Derleth, responsable du programme NIAC, s’est félicité des propositions reçues pour cette 2021 et a déclaré que « le nombre de nouveaux participants au programme cette année est énorme. Tous les chercheurs sélectionnés pour la phase I, à l’exception de deux d’entre eux, bénéficieront de subventions NIAC pour la première fois, ce qui prouve que les possibilités de démarrage à la NASA continuent d’attirer de nouveaux penseurs créatifs de tout le pays ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *