Comment crypter ses données ?


cyber sécurité

Qu’est-ce que le cryptage et pourquoi est-il important pour la protection des données sur le lieu de travail ?

Le cryptage est le fondement de la protection des données et le moyen le plus important de garantir que les informations ne peuvent être volées et lues. Nous savons qu‘Internet est aujourd’hui le moyen le plus répandu de transporter des informations, et il est clair que les risques d’une mauvaise utilisation sont souvent sous-estimés. C’est pourquoi la nécessité d’une forme de cryptage devient de plus en plus évidente. C’est pourquoi une forme de cryptage est de plus en plus nécessaire.

Bien que ses origines soient très anciennes, le cryptage est aujourd’hui devenu un facteur essentiel dans les télécommunications et dans les applications nécessitant un haut niveau de protection des données qu’elles contiennent.

cyber sécurité

Cependant, de nombreux utilisateurs échangent encore constamment des informations sans ressentir le besoin de protéger leurs données sensibles et risquer de les rendre accessibles à tous.

N’oublions pas que n’importe qui peut accéder au réseau – même les personnes malveillantes – et que les applications sont en fait de plus en plus vulnérables (il suffit de penser aux applications bancaires et fiscales). C’est pour cette raison que le protocole HTTPS a été adopté depuis un certain temps, qui ajoute au protocole HTTP traditionnel (où les données circulent toujours en clair) un algorithme cryptographique (TLS) et un certificat numérique, afin de déclarer l’identité du serveur distant et de la personne qui le gère.

Lorsqu’on parle d’un algorithme cryptographique, il est essentiel qu’il offre :

  • authentification : processus qui permet de certifier l’identité de chaque participant à une communication ;
  • secret : essentiel pour garantir que personne ne puisse lire un message, sauf le destinataire prévu ;
  • Intégrité : protection contre l’altération non autorisée du message transmis (le matériel envoyé au destinataire ne doit pas pouvoir être modifié avant la livraison).
  • Non-répudiation : Mécanisme permettant de s’assurer que l’expéditeur d’un message ne peut pas nier l’avoir envoyé.

Ces éléments permettent d’éviter qu’un cybercriminel ne mène des attaques telles que le sniffing et le spoofing.
La première permet d' »espionner » le contenu des paquets de données en transit à la recherche d’informations utiles ; la seconde, qui vise les adresses IP, consiste à générer des paquets IP contenant, comme adresse IP de l’expéditeur, une fausse adresse qui ne correspond pas à celle réellement utilisée par l’attaquant.

cyber sécurité

Le chiffrement sert précisément à cela : à la fois pour protéger les données transmises contre l’altération ou le vol par des attaquants et pour authentifier un utilisateur.

Alors, qu’est-ce que le cryptage ?

Il s’agit de la conversion de données d’un format lisible en un format crypté qui ne peut être lu ou traité qu’après avoir été décrypté. Seule la personne autorisée peut décrypter les données et accéder aux informations dans leur format original. Il existe de nombreuses méthodes pour crypter et décrypter des données, mais la clé du succès ne réside pas dans l’algorithme. Le plus important est de garder la clé cryptographique (mot de passe) secrète, ou plutôt de faire en sorte que seules les personnes autorisées la connaissent.

Le cryptage est la base de la protection des données. C’est le moyen le plus simple et le plus important de garantir que les informations contenues dans un système informatique ne puissent être volées et lues par quelqu’un qui souhaite les utiliser à des fins malveillantes.

cyber sécurité

Employé à la fois par des utilisateurs individuels et des entreprises de toutes tailles, il est largement utilisé sur l’internet pour protéger les informations des utilisateurs envoyées entre le navigateur et le serveur et pour protéger les données sensibles sur leurs serveurs et bases de données.

Aujourd’hui, la communication – de quelque nature qu’elle soit – occupe une place de plus en plus centrale dans nos vies ; à l’ère de l’internet, des milliards d’informations (y compris des informations sensibles) circulent sur le net. Pour ces raisons, il est devenu encore plus nécessaire de développer des systèmes sophistiqués capables de garantir un haut niveau de confidentialité pour certaines de ces données.
Le cryptage informatique tel que nous le connaissons aujourd’hui est un sujet en constante évolution. Paradoxalement, une plus grande sécurité est garantie par des systèmes déjà connus et donc testés publiquement (ce qui ne peut évidemment pas être garanti dans le cas d’algorithmes plus récents). De plus, les experts en la matière recommandent de s’en tenir et de se fier uniquement aux rapports officiels, tels que ceux publiés par le National Institute of Standards and Technology.

La cryptographie peut donc être définie comme un système qui, par le biais d’un algorithme mathématique, agit sur une séquence de caractères en la transformant. Cette transformation est basée sur la valeur d’une clé secrète, c’est-à-dire le paramètre de l’algorithme de cryptage/décryptage. C’est précisément le secret de cette clé qui représente le sceau de sécurité de tout système cryptographique (à cet égard, il est intéressant de noter la distinction entre codage et cryptage, le premier servant à faciliter le stockage ou la transmission des données, le second à garder l’information secrète).

Outre l’avantage évident de protéger les informations privées contre le vol et la violation, le cryptage est également un moyen de prouver que les informations sont authentiques et proviennent de la source indiquée. Il peut être utilisé pour vérifier l’origine d’un message et confirmer qu’il n’a pas été altéré pendant la transmission.

cyber sécurité

Types de cryptage

En fonction de la clé utilisée, on peut distinguer deux types de cryptage :

  • Clé symétrique, également connue sous le nom d’algorithme à clé secrète, où les messages ne peuvent être décodés que par la personne qui connaît le mot de passe. Ces schémas cryptographiques ne sont normalement pas utilisés sur l’internet car le mot de passe ne peut évidemment pas voyager sur le même canal (sinon il pourrait devenir la proie d’utilisateurs malveillants désireux de décoder le message). Le mot de passe peut au mieux être partagé par d’autres canaux, mais ce n’est certainement pas la meilleure approche pour échanger des messages avec des utilisateurs distants.
  • Clé asymétrique : cette méthode utilise deux clés différentes, publique (qui peut être partagée avec n’importe qui) et privée (qui doit rester secrète).
    Pour chiffrer un texte, il suffit donc, avec le chiffrement asymétrique, d’utiliser la clé publique du destinataire du message alors que ce dernier doit nécessairement disposer de sa clé privée pour le déchiffrer.

Enfin, il existe un troisième type de chiffrement, appelé chiffrement de bout en bout (principalement utilisé par WhatsApp, Messenger ou Telegram), qui permet de protéger la vie privée et la communication en utilisant deux paires de clés cryptographiques nécessaires au chiffrement et au déchiffrement des messages en route d’un bout à l’autre de la communication. Chaque utilisateur utilisera une clé publique et une clé privée, qui sont inextricablement liées. La clé privée restera sur l’appareil des deux « communicateurs » et sera utilisée pour déchiffrer les messages entrants ; la clé publique, en revanche, sera partagée avec l’autre partie et sera utilisée pour chiffrer les messages sortants. Ce cryptage permet de rendre inoffensives les tentatives d’attaques de type « man-in-the-middle », qui visent précisément à voler des données et des informations personnelles en « interceptant » les communications entre deux ou plusieurs utilisateurs.

Conclusions

Le cryptage, dans le domaine de la sécurité de l’information, est donc devenu (également grâce à l’introduction du GDPR – General Data Protection Regulation) un outil fondamental pour protéger les données, stockées ou en transit, contre les accès non autorisés ou les regards indiscrets, mais surtout il est devenu nécessaire pour prévenir les divulgations accidentelles qui pourraient se produire en raison de l’inconscience des utilisateurs qui manipulent les informations de manière incorrecte, permettant ainsi le vol de données ou d’autres événements malheureux. Outre l’introduction du protocole HTTPS, ce système de cryptage a également été mis en œuvre au niveau des fichiers des archives de l’entreprise pour l’échange de messages dans l’univers de l’entreprise, tels que les signatures numériques des messages électroniques envoyés ou les chats cryptés.

cyber sécurité

Ce n’est qu’en comprenant et en mettant correctement en œuvre les différentes étapes, telles que celles décrites ci-dessus, qu’une entreprise et ses actifs précieux (qui correspondent généralement à des données archivées et gérées) se mettent à l’abri de la plupart des cyber-risques, d’une manière simple à mettre en œuvre et à l’abri de la plupart des cyber-attaques.

Vous voulez en savoir plus sur l’intelligence artificielle ou les nouvelles technologies alors cliquez ici !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *